Pylade

de Pier Paolo Pasolini le 11 juillet 2011 au festival de Villeréal

Pylademise en scène | damien houssier
avec | vincent arot, chloé chevalier, pierre-françois garel, damien houssier,
laurent menoret, shady nafar, marianne téton

vidéo | pierric favret
lumière | anne muller
son | françois sallé

Les tyrans sont morts. Il s'agit pour Oreste d'instaurer la démocratie à Argos. Pylade s'y opposera. Pourquoi ?

Si, pour écouter Walter Benjamin, nous postulons que "chaque fascisme est l'envers d'une révolution ratée" et si, pour suivre dangereusement Pasolini, nous décrétons que le néocapitalisme d'Etat est une nouvelle forme de totalitarisme, de quel échec le mot "démocratie" est-il alors l'emblème ?